Le blog de nlehuby

déc. 29, 2017

Coup d'oeil dans le rétro (du bus bien sûr)

L'année 2017 s'achève et c'est le traditionnel moment de faire le point sur ce qui a été accompli ! Pour moi, l'année fut monopolisée par le projet Jungle Bus, c'est donc tout naturellement que cet article parlera, encore et toujours, de bus dans OSM \o/

Mon occupation principale cette année fut l'amélioration de la qualité des données de transport dans OSM. Les résultats sont visibles dans deux outils : JOSM et Osmose.

Dans JOSM, il s'agit d'un validateur à activer (dans les Préférences > Validateur de données > Règles du vérificateur d'attribut. Puis sélectionner Jungle Bus).
Il propose actuellement 20 tests sur les transports en général (les bus mais pas que, aussi bien les arrêts que les lignes), et permet de repérer et de corriger les erreurs classiques au plus tôt, directement dans son outil de contribution habituel. capture d'écran de JOSM

Et quelques uns de ces tests ont été également ajoutés dans Osmose, qui compte à présent 15 tests sur les transports en commun. Plus d'info sur la page dédiée dans le wiki.

Stay tuned ! More to come in 2018

J'ai également réalisé un thème pour OSMTracker afin d'avoir un outil simple et efficace possible pour enregistrer les tracés des bus à cartographier.

J'ai aussi testé, et testé encore, l'application Jungle Bus, qui grâce à nos généreux soutiens et sponsors, a reçu pas mal d'améliorations cette année pour faciliter la contribution !

Le saviez-vous ? on peut photodocumenter des arrêts de bus

Et enfin, j'ai fait de la vulgarisation, un peu de doc et d'accompagnement de contributeurs désireux d'améliorer la cartographie de leur réseau de transport.

En particulier, le fait marquant de l'été fut le projet de cartographie des réseaux de tro tro, les bus artisanaux d'Accra, la capitale du Ghana. Les 300 lignes ont ainsi été collectées et ajoutées à OSM !
Ce projet, qui est une collaboration entre l'AFD, Transitec, Jungle Bus et la communauté OpenStreetMap locale nous a permis de confronter nos outils et nos méthodes aux besoins réels.

Nous avons également transformé ces données OSM en données transport utilisables par navitia.io et les applications mobiles TransportR et Transit, afin d'offrir aux utilisateurs des informations utiles pour leurs trajets et au "Department of Transport" de la ville les données nécessaires pour gérer au mieux ce réseau et améliorer la qualité de vie de ses 2 millions d'habitants.

que de boulot !

À cela s'ajoutent encore quelques projets, trop petits ou pas encore assez aboutis pour mériter d'être signalés ici ...

Focus Île-de-France

Fin 2016, j'avais lancé un outil de comparaison entre les données transport dans OSM et dans l'opendata du STIF.
Il a peu évolué en un an, mais heureusement, on ne peut pas en dire autant d'OSM, qui s'est considérablement améliorée : près de 400 lignes ont été ajoutées en un an !

J'ai également développé une analyse Osmose spécifique, pour améliorer les tags manquants dans OSM à partir des infos fournies dans l'opendata.

Je me suis aussi pas mal promenée, à la recherche de marqueurs Maps.me à traiter, et je n'ai visiblement pas été la seule :

  • plus que 2211 arrêts sans nom
  • plus que 9647 arrêts non desservis

Si vous voulez contribuer, je continue de générer et de mettre à jour régulièrement les marqueurs Maps.me qui vont bien :

Tous ces accomplissements sont collectifs avant tout, et je suis loin d'en être la seule responsable : un grand merci à tous ceux qui partagent mes aventures, sur OSM, sur github et IRL ;)
Allons encore plus loin ensemble en 2018 !

Plus loin, ensemble, ça fait un peu slogan pourri d'une compagnie de transport non ?